Nos Organisations

L’épreuve phare débute ce matin, Samedi 1ier septembre, à 10 heures, jusqu’à dimanche même heure, pour la 7e édition.

S’ajoutent, à la marche ou la course, des « 3, 6 et 12 heures » plus accessibles.

lors dune precedente epreuve au stade trigan

Les organisateurs et les compétiteurs ont surnommé l’épreuve « les 24 heures du bonheur », tellement elle leur est agréable.

Philippe Meunier, à l’organisation au Club Athlétique Villenavais (CAV), évoque l’ambiance du village sportif, avec ses barnums, ses tentes, ses camping-cars ; les heures de la nuit et du petit matin quand le public, qui est tous les ans nombreux, a déserté la piste.

L’épreuve durant, par définition, vingt-quatre heures, il convient de s’organiser la vie, celle des compétiteurs et celle de leurs accompagnateurs, afin que l’effort se double du réconfort.

Car il faut le dire, le parcours d’un kilomètre, à réaliser pour certaines des épreuves plus de 300 fois, n’est pas folichon. « C’est pour cela que l’ambiance compense ! », assure Philippe Meunier.

C’est effectivement cela dont se rappellent, une année sur l’autre, les participants fidèles. Si beaucoup viennent de la région, d’autres arrivent de plus loin en France et quelques-uns des pays voisins.

Ainsi, 250 compétiteurs sont attendus ce matin, à 10 heures, pour une épreuve qui, par définition, se clôturera demain dimanche à la même heure.

 

Plein de petites sœurs

Reste que si les « 24 heures » sont l’épreuve phare, elle a de nombreuses petites sœurs :

les « 3 heures », en marche ou course individuelle ou en duo ;

les « 6 heures »

et les « 12 heures » (marche ou course, seul ou en relais).

Quant aux 24 heures, épreuve qui figure dans le calendrier des championnats de Gironde, ils présentent trois formes : une course individuelle, une marche individuelle et un relais en marche ou course jusqu’à 10 relayeurs. Dans ce dernier cas, on enregistre des vitesses horaires de 14 km/h sur des distances parcourues de 334 kilomètres.

Les 24 heures solo « course », qui dépassent les 231 kilomètres parcourus, présentent des moyennes qui atteignent 9,65 km/h.

En marche, la meilleure distance réalisée l’an dernier (qui est revenue à une femme) a été de 149 kilomètres.

« Les 24 heures » sont un événement qui, aux côtés de Thierry Pelletier et Hervé Pouilly, à la direction du CAV, rassemble, depuis sept éditions, une centaine de bénévoles.

 

Il suffit de choisir

C’est que le CAV, club fort de 700 membres, ne manque pas de forces vives.

Les disciplines vont du « baby-athlé » aux vétérans (Marguerite participe aux « 3 heures », à 80 ans).

S’ajoute une école d’athlétisme (pour les enfants, donc) et les sections athlétisme, running, marche nordique douce ou active.

Plus la branche athlé-santé avec du Pilates, du swiss ball, du stretching, de la gym douce. Existent aussi les disciplines regroupées sous les appellations « sport sur ordonnance » et « handy sport ».

 

Début des épreuves ce matin à 10 heures au stade Trigan. Site Internet : 24hvillenave.fr

SUD OUEST - Hervé Pons

 

 

logo vo new2 cg33 2 Logo geant 2  logo runstore
 
logo TetT  logo ca2
 
logo decathlon 

logo vo new2 cg33 2 Logo geant 2  logo runstore
 
logo TetT  logo ca2
 
logo decathlon