Half Vichy vu par Olivier B

Voici un petit texte résumant mes deux dernières compétitions ;)

 

Préambule :

Voilà, la fin de saison (de triathlon) approche et l'objectif de celle-ci a été rempli (mais nous y reviendrons plus tard (dans le tome 2 du CR…).

Une semaine avant Vichy, je participais au triathlon S de La Ferté Bernard en Sarthe, afin de m'amuser en compagnie de mon frère et de quelques amis sur une distance que je ne connais pas vraiment et aussi pour tester  ma forme en cette fin de préparation, et avoir quelques bonnes sensations !

L'objectif est simple : prendre du plaisir, ne pas forcer outre mesure et profiter de cette belle journée ! J. Je vous fais grâce du retrait des dossards, du blabla pour aller direct sur la course ! Je charrie un peu Rémi qui n'a pas de combi (brr) et je chambre Guillaume à la combi gruyère…Et bientôt ça part…pour un calvaire de 500m…

Une baston jamais vue sur tous les départs que j'ai pu faire : incroyable : la première bouée (bateau) à franchir était très proche de la plage et ce fut très tôt la foire dans l'eau…Impossible de nager correctement (je vous passe l'eau du lac bue par litres…pouah)…Au final, j'ai pu nager correctement sur les 75 derniers mètres…une sortie de l'eau (500m : 10.17min, 71/325…) bien énervé en étant persuadé que j'avais fait de la merde…ça commençait bien ! :D

Une transition relativement rapide et je m'élance à vélo en appuyant pas mal dès le départ (passage de plaque via le câble le long du cadre…ha oui, va falloir que je le fasse réviser le vélo…les câbles ça s'use :D). Rapidement, la première cote arrive et je la monte tranquillement sans forcer, la trouvant un peu longue (comme lors de ma première participation..) mais ça passe plutôt pas mal (le gout du lac est encore présent dans la bouche…pas top :D).

La suite c'est un parcours plutôt sympa, avec 2 autres bosses qui finalement passeront facilement (il y a deux ans, la dernière m'avait paru énorme et interminable). Pendant la dernière bosse, un type regardera mon vélo (un Btwin) avec un léger sourire en me souhaitant un bon courage condescendant (c'est ça aussi le tri parfois…avec ses pimpins). Il avait 30 mètres d'avance en haut…j'ai remis la plaque, doublé, et plus jamais revu :D….Les 10 derniers kilomètres ont été déroulés ensuite, le parcours alternait plat et faux plat... Au final, le parcours sera avalé à 34 de moyenne  avec beaucoup de plaisir…

T2 : j'enfile chaussettes (trempées avec la rosée du matin) et chaussure et je pars, sans trop savoir à quelle allure j'allais courir…

Le parcours Cap consiste à courir 2 fois autour du lac sur un sol parfait, parfois protégé du soleil : le top ! Au final, une allure de 4.12 sans forcer en prenant beaucoup de plaisir !

Ensuite, ravito, on attend les amis et on se dit que le tri : c'est quand même génial ! (je comprends qu'il puisse y avoir des accidents de panique sur la partie natation… :D

Classement 2017 : Scratch : 45/325 1.05.31 (natation 71/325 : 10.17, vélo 62/325 : 35.18, Cap 47/325 : 19.58)

Classement 2015 : Scratch : 207/305 : 1.20.46 (natation 109/305 : 12.06, vélo 215/305 : 42.13, Cap 237/305 : 26.28)

Allez Zou, on passe à Vichy !!

Je suis parti le jeudi pour repérer tranquillou les lieux et me reposer un peu après les 5 heures de route. Rien de passionnant pour cette première journée : je récup' les clefs de la chambre, constate que quelques athlètes sont présents dans l'hôtel ainsi que des ouvriers polonais (qui ont mis un sacré bordel :D) et on tente de dormir…un peu. Vendredi matin, je suis parti faire un petit tour au village Ironman pour retirer mon dossard (et les goodies) et faire un peu de lèche vitrine (punaise, il faut absolument laisser sa carte bleue à l'hôtel, c'est hyper dangereux !! :D).

Sur le parcours menant au village, je croise quelques athlètes du Full (le dimanche) qui font leur petit footing, et y a pas à dire : Y en a qui sont méchamment affutés/ées !!

Je ne connaissais pas l'organisation Ironman, et j'avoue que j'ai été scotché…tout est au millimètre, la prise en charge est top, tout est fait pour qu'on s'y sente bien dans ce village. Le dossard en poche je retourne à l'hôtel me reposer un peu, coller les autocollants sur le bonnet et les sacs Vélo/Cap. J'en profite aussi pour mettre les roues hautes (Merci Julien) sur le vélo et faire les dernières vérifications (ça couine comme d'habitude quand je pédale, nickel :D)

Caro arrive enfin à Vichy (elle travaillait le vendredi matin) et nous partons tous les deux procéder à l'enregistrement vélo/sac/puces etc etc. Tout est super bien balisé, c'est fait rapidement et nous partons bientôt manger un petit Buffalo (dernier repas avant la course…brrr) avant de retourner à l'hôtel pour tenter de dormir…J'ai dû dormir…probablement un peu…j'imagine.

Réveil 4h30, une petite douche, j'avale une part de gâteausport (quel délice…ha non :D), une banane et je bois un peu d'eau. On file ensuite vers la zone de transition (30 minutes de marche depuis l'hotel) où je gonfle les pneus et place les gourdes : tout est prêt !

Un dernier bisou et je rejoins la longue file d'attente nous permettant de nous placer en sas. Je choisis (optimiste) le sas 32-33 et 3 minutes plus tard : bip: (rolling start, 3 athletes touts les 5 secondes il me semble), je cours sur le ponton paré de bleu et je saute (je ne plonge pas) dans une eau…chaude, un vrai bain !

Le départ en rolling start limite l'effet meute/baston et on trouve de suite ses marques dans l'eau. Je ne cherche pas à en faire trop, je sais que ma nat' ne sera pas géniale mais je double un peu : chacun a dû surestimer son sas je présume. Au 1000M, je regarde la montre pour voir si je suis en retard et…oups : je ne l'avais pas démarrée…hop, tant pis, je n'aurai que la moitié de la nat' ! J'ai dû perdre 1 minute à vouloir remettre ma ceinture cardio en place sous la trifonction, pour enfin abandonner et voir le soucis plus tard, sous la transition…grrr).

Le retour est plus sympa que l'aller, je respire en 2/4 à droite et voit le soleil se lever, c'est plutôt pas mal…et j'arrive bientôt en vue du finish natation. Je sors rapidement de l'eau (au final je vais faire 37minutes…no comment) et trottine (j'entends Caro m'encourager) pour rejoindre les sacs vélos. Je prends mon sac et je file sous la tente, enlève le haut de la trifonction, remets ma ceinture cardio en place, remets en place le haut de la trifonction, mets les chaussures (sans chaussettes) de vélo, le porte dossard en place et le casque...bref, je fais au plus vite. Je donne mon sac vélo (avec bonnet et lunettes de natation) aux bénévoles et je cours dans le parc à vélo, cherchant mon numéro : le 1294…je ne le trouve pas là ou j'avais mon repère…que se passe-t-il??? Je tourne en rond, demande l'aide d'un arbitre qui me dit : c'est par la bas !...demi-tour, je vais voir le vélo…qui n'est pas le mien…et pour cause : j'avais le 1394…2 minutes de perdues…le pire ? J'avais mon porte dossard sur moi...et mon numéro était dessus…pressionnnnnnn !!!

Je saute sur le vélo et démarre en trombe sur l'allée menant au premier rond-point proche de la piscine (avec de nombreux : à droite !!!

Petite cote d'entrée à l'hôtel Ibis d'entrée de jeu, je reste sur la plaque ayant pris un bon élan avant.

Rapidement, je remonte beaucoup de vélos (y en avait des troooop beaux, j'en ai pris plein les yeux :D) et rapidement, un Drafteur répondant au prénom de Nathan (et non Julien ! :D) se positionne 4m derrière moi...il est resté 10 bonnes minutes derrière avant que je ne le lâche dans une portion roulante…grr J'ai horreur de ça…le mec était en caté 20-24 en plus…même pas un vieux !

Le parcours vélo a été un vrai plaisir (hors qualité de bitume), y a quand même une cote que j'ai pris sur le 39 à un moment : j'étais le seul sur la plaque, j'ai mis du temps à me dire que je ne gagnerai rien à me casser les jambes pour 10 secondes sur cette difficulté… (et à y réfléchir, j'aurai du faire pareil pour toutes les cotes, le 52 c'est bien mais ça a dû m'entamer sur les bosses).

Quelques kilomètres avant la fin, je me fais doubler par un peloton de 8 vélos (dont 2 femmes), j'étais à 42 sur une portion plate et le peloton me distançais sans peine…bravo les gens…Je reprendrai une des deux féminines sur la toute fin du vélo, non sans pester contre cette mentalité à la con…

Bilan vélo : J'ai pas mal doublé, pour finir sur un 36.2 de moyenne (je n'y croyais pas : heureux après une natation que j'avais jugé médiocre)…mais je savais que j'avais un peu entamé les quadri…Je pose le vélo en 2h30, content mais en me disant que c'était mort pour les 5h cette année…

La seconde transition a été moins pire que la première et je me suis mis en route pour mon premier tour…Caro me voit et sent que ça va être dur (elle pensait juste xD)...

Dès 200m, crampes aux quadri…je paie le vélo, et certainement un manque d'hydratation sur celui-ci…la route va être longue…Je file déjà de ravitos en ravitos (eau + douche, et coca + quartiers d'orange en sus dès le 10eme kilomètre). J'avançais lentement (semi à 5.55/km de moyenne) et ça semblait interminable. Je passe à côté de l'arche où je vois ceux qui finissent…dur dur…et je repars pour mon dernier tour…Caro était là et a vu mon incroyable état de fraicheur  xD !

Le second tour a été interminable, et ce n'est que lorsque je suis descendu du pont, à 2km de l'arrivée que le moral a repris le dessus (les quadri étaient toujours morts)…J'arrive à boucler la boucle en 5h17, avec un temps final bien éloigné de ce que je pensais pouvoir faire…mais peu importe, je me suis fait plaisir sur le vélo et c'est tout ce qui compte ! :D

Après la remise de médaille, je passe sous la tente t-shirt finisher, je zappe le massage offert pour aller manger un peu…Beignets, taboulet, muffin, etc etc. Je m'installe seul à une table et je regarde les coureurs…certains les yeux rougis par l'émotion, le bonheur, la tristesse…certains qui ont connu une grosse désillusion en ce jour. Ça se console, ça se félicite…

Je savoure un peu cette pseudo solitude, au milieu de tous ces athlètes et je me lève pour aller récupérer le vélo et mes affaires. En chemin je croise cette fille, Andrea JOCHEMS (1m80 mini) qui m'avait doublé sur le vélo, impressionnante sur son TT blanc (elle l'a fait en 3-4 minutes de mieux que moi) et on papote un peu, elle me félicite pour mon premier Half et me dit qu'il ne faut pas être déçu et que j'avais fait un bon vélo ! Merci m'dame ! :D (bon elle le fini en 4h38 :D, je me suis rendu compte que je ne parlais pas avec n'importe qui : 1ere Age Group 35-39 :D). Ensuite, récupération du vélo/ des sacs et remise de la puce : c'est fini !!!

Bilan : Il pourrait être mitigé vu mes attentes mais malgré cet échec en course à pieds : je suis plus que content, c'est mon premier Half après tout ! Quelques chiffres :

Natation : 37.01 347/1907 1:57/100m : ouille…va falloir bosser dur la saison prochaine, j'ai l'impression d'avoir été mauvais…mais je suis malgré tout pas si mal placé…

T1 : 7.04….aie aie aie : 1330/1907

Vélo : 2:30 374/1907 36.02 de moyenne

T2 : 735/1907 moins pourri que T1 mais pourri quand meme :D

Cap : 1.58 le semi : la cata :D (5.55/km)

Total : 5.17.02

A retenir: L'organisation au top, des bénévoles géniaux et aux petits soins, une superbe épreuve !

A refaire ? Oui, certainement

L'année prochaine ? Probablement pas : j'ai d'autres objectifs à abattre avant :o)

Et un Ironman ? Pas avant de longues années, mais un jour promis, j'en ferai un (avec Julien Bayon).

Rechercher