Ironman Vichy

Un grand bravo à nos athlètes sur l'ironman de Vichy !! Pette termine la course en 9h40 et Flavien en 10h40 pour son premier IM !!!!

 

Le CR de Flavien :

Je vais pas revenir sur l'entraînement, on dit entrainement difficile, guerre facile.... L'entraînement a été très difficile, la guerre très difficile.

On commence par la natation: Rolling Start et pas de combi. Arrivée un poil tard pour mon sas (le caca de la peur!!!) je suis obligé de me frayer un chemin et enjamber une barrière pour me mettre dans le "73-79". Premier tour, je double au taquet!!! Par paquet de 30!!! Du coup j'appuie encore plus, oubliant que je suis sur un Ironman et que j'ai encore le temps de me griller. Sortie à l'Australienne, coup d'œil à la montre et retour à la réalité: je suis une buse, mon temps est pourrit. Si seulement on avait eu la combinaison... Deuxième tour un peu plus en paquet. J'envoie toujours mais pas de mieux niveau chrono. Bien content de sortir enfin de l'eau.

Transition rapide malgré le fait de passer le haut de la trifonction, deux portes dossard (celui avec la puce n'avait que deux points).

Sur le Velo, je me répète en boucle "marathon derrière"... Malgré tout le premier tour aura été rapide, tout en respectant largement le cardio! Arrivée à la fin du premier tour: apocalypse! Le ciel devient noir et surtout, le vent, putain de vent d'un autre monde!!! 28kmh posé sur les aerobars, avec le cardio trop haut!!! Meeeeeeerde!!! Je subit en essayant de préserver un peu de vitesse, mais faudrait pas hein... On se parle en se doublant avec les autres concurrents, au moins, on est tous en train d'en chier!!!!
Résultat, les "bosses" de la fin, je sens la fatigue qui m'a envahi, j'en chie, j'appuie plus sur les pédales.... Et merde... Déjà sec... Et derrière y'a... Un marathon.... 

Transition rapide, bizarrement mes jambes réponde au début de la CaP. 4:50/km c'est moins que prévu mais ca déroule! Je me force à revenir entre 5:00 et 5:15 pour ne pas le payer... Premier tour correcte, mais dès le début du second, ca pioche!!! Mais ca pioche grave!!! Mal aux tendons, à la cheville, les cuisses répondent plus... Shit. Je m'imagine déjà finir en marchant. Noooooooon tout ça pour ca! J'établis une stratégie de "récompense" à chaque ravitot je mange, boit, prend mon temps en marchant et en me faisant asperger par les jets d'eaux présent. Car oui le soleil est revenu et j'en souffre. 3eme tour que c'est dur, j'appréhende le dernier... J'arrive encore à courir entre les ravito, mais au prix de douleur et d'effort improbables. 4eme tour j'arrive malgré tout à déconnecter complètement le cerveau à coup de calculs sur "si je tiens, je passes sous les 11h!!!" Avant dernier ravitot... Dernier ravitot.... Mode robot on!!! J'arrive dans l'arène, passe l'arche... Je regarde bêtement les bénévoles et me voilà avec une larme à l'œil et un noeud dans la gorge... Bah je me savais pas aussi émotif?

Putain 10h40:11, pour mon premier, j'aurais pas crus!!!! Certain m'ont dit "tu peux être fier", bah vous savez quoi, je le suis!!!!

En souffrance, démonté de partout, mais fier :)

Rechercher