Mimizan 2016 vu par Arnaud

Pas prévu de le faire mais ça va occuper un peu Laurence pendant sa convalescence ..... ;o) (de rien Lolo !!)
 
Comme je fais Mimizan tous les ans, je compare un peu les chiffres depuis 2013, vu que les parcours sont toujours les mêmes (sauf cette année, une petite modif en vélo mais le kilométrage total est le même), ça permet de me situer.
 
J’avais dit objectif améliorer mes temps dans les 3 disciplines sans me cramer à vélo….
 
On est 750 inscrits 130 filles et 620 mecs. Les filles partent à 14h30, les favoris + 250 mecs classés par ordre alphabétique (A à K environ) à 14h45 puis le reste (nom de L à la fin) à 15h00.
Je pars donc dans la dernière vague, c’est un peu chiant parce que du coup tu ne peux pas te situer sur la CàP finale (en 2 boucles) mais d’un autre côté tu doubles tout le temps en vélo (et même en nat’ !!!)
 
Je me place bien au départ et bang, grosse baston (mais vraiment balèze celle là !!) pendant 250m où je m’autorise tous les artifices pour me faire ma place (ça pousse, ça coule, ça nage dessus, ça met des pieds, une vraie boucherie .. euh . poissonnerie plutôt !!). Le cardio un peu dans le rouge la place est faite et je pose ma nage. Je mets un peu de fréquence et d’amplitude, je sens que ça avance bien. Passage de bouée impec, je suis la troupe et me méfie de la 2ème bouée car ça part toujours trop à gauche à cause d’un léger courant. Bingo encore cette année, je trace tout droit et laisse le paquet partir à ma gauche. Je double déjà des mecs en bonnets oranges (moi bleu) partis 15’ avant alors qu’on est au 1000m environ !!!
 
Je vois les 2 dernières bouées et le sas final, je mollis pas j’ai des mecs au cul, tout le monde reste derrière, bien !! Je sors super content de l’eau, j’ai bien nagé, le boulot est fait.
 
Transition moyenne, je perds du temps à mettre ma combi dans le sac poubelle prévu pour (on récupère nos combis à l’arrivée qui est différente du départ). Allez zou, on ze bike !!
 
Je pensai qu’on allait avoir le vent dans le dos au départ (vu que j’avais déposé mes pompes au parc T2 le midi en bord de mer et que j’avais vu que ça soufflait pas mal !), queudal, vent de ¾ face… bon, ok. Je m’adapte, entre 35 et 38 à l’heure, je double, je double, je ne fais que ça et personne ne me reprend … !!! Vive le vent !!
Virage à droite, vent de dos pendant 5 bornes, ça envoie sévère, +45. J’entends un vélo me remonter doucement, je me retourne 4 mecs collés à mon cul…putain, ça commence !!! Bref, je fais ma course, je tire le petit groupe, tantôt tout seul devant, tantôt avec un mec à côté. Arrivé de retour à Mimizan, y’avait un bénévole en train d’orienter une bagnole dans un rond point, 3 caisses arrêtées, le bénévole à côté de la portière, j’ai gueulé pour prévenir derrière, gueulé sur le bénévole de pas bouger et je suis passé entre lui et le trottoir.. .. Du coup ça a freiné derrière et on s’est retrouvé qu’à 2, un policier du team IronSpondy  et moi…. Un peu de répit avec les drafteurs !!
 
Sur la 2ème partie le groupetto s’est reformé derrière moi, un peu blasé je lève le pied en attendant l'arrivée d'un arbitre et je laisse les mecs rouler en restant derrière à distance réglo pendant 7-8 kms. Encouragements de Julien puis Patou au passage. Puis on arrive dans les bosses, ça change un peu la donne, les mecs se dispersent un peu et je profite du dernier coup de cul pour le passer à bloc 52x15 bien lancé. Je pose tout le monde et je prends un peu d’avance en faisant la descente à bloc. Après on était face au vent, ils sont revenus au bout de 6-7 kms, juste avant l’arrivée. J’en ai profité pour assaisonner le 333, un junior qui a sucé les roues tout le long. Je l’ai félicité pour son état d’esprit et je lui ai dit qu’il avait intérêt de bien courir derrière … !!! Bref, j’ai fini les 2 derniers kms en mode peinard à 10m du groupe pour essayer d’en garder pour la Càp.
 
T2 normale, je cherche une foulée, j’en trouve une au hasard en cherchant bien dans mes ressources, le cardio un peu haut mais ça avance pas trop mal. Claquage de fesse par Nico qui entame sa 2ème boucle, je le regarde s’éloigner tranquillement... mais le différentiel de vitesse n’est pas énorme, ça me réconforte. La Garmin vibre tous les kms, toujours entre 4’25 et 4’35, impec’ pour moi, plus vite j’exploserai, donc le but c’est d’essayer de tenir le plus longtemps comme ça. Et ça tiendra !! Une claque sur la fesse d'Hélène, un encouragement au beau frère d'Emilien. Je cherche vaguement une autre paire de fesses à claquer (Marie ou Gwen) mais non, personne... Je n'oserai pas claquer la fesse de Jessica Harrisson, c'est pourtant pas l'envie qui me manque vu comment elle m'avait posé en 2014 sur la fin de la Càp de l'Emeraude Tri Race ..... Un peu de respect pour les retraitées .... lol
 
N'empêche que je suis quand même assez bluffé par le niveau général de course à pied des triathlètes parce que je me suis fait doublé par pas mal de monde et ça court fort, y’en a plus de 200 en moins de 43’ !!
 
Au final, un petit 2h23, soit quasiment mon temps de 2013 (qui était le meilleur jusque là sauf qu’il n’y avait pas eu autant de vent que ce w-e et que j'avais mis 2 min de moins en nat'), 173ème au scratch, ma meilleure place à Mimizan. Meilleur temps vélo et meilleur temps CàP de toutes mes participations. Reste la natation, où je suis surpris d’être aussi « loin » au classement parce que j'ai vraiment l'impression d'avoir bien nagé. Il y aurait peut-être une explication puisque apparemment la première bouée a dérivé pendant la course, ce qui expliquerait peut-être les 1760 m annoncés à ma montre ...!!
 
Donc objectif atteint
 
 
Bref, content, à tous les points de vue de ce we, du sprint par équipe samedi aussi avec Gwen, Gaïta et Pierrot notamment et de Chloé en démo sur le XS …. jusqu’à la course à pied …lol
 
Bonne journée !!
 

Rechercher