Lacanau 2016 le Half vu par Arnaud

Bon, allez, j'entame (encore !) les hostilités pour un compte rendu de course parce que j'aime bien raconter ma vie .... Bon, ceux que ça saoule (sic !), vous pouvez me classer en spam directement ....héhéhéhé !!
 
Bref, initialement pas prévu au programme mais sous les chambrages insistants de Pierre L. et Jacques, et vu le retour en forme progressif de ma moitié semi-cassée, je m'inscrivais à ce half de Lacanau, 4ème half de ma longue carrière de triathlète (6ème saison...mouarf !) et premier aussi "tôt" pour moi dans la saison...
 
Comme j'ai acquis un "spad de clm" (comme on dit dans le jargon) cet hiver et que le parcours est réputé roulant, ça sera aussi l'occasion, 1, de se faire plaisir sur le bike, 2, de voir vraiment ce que je vaux en vélo ...!!
 
Donc prépa normale et plutôt pas trop mal ces 2 derniers mois, pas de blessure, une nouveauté et un un aquathlon d'Arcachon où j'ai vu que je savais courir ...enfin ... mieux que d'habitude.... En résumé, tous les voyants sont au vert pour ce half et j'ai bien l'intention de mettre une branlée à Giaco, histoire de lui montrer que le triathlon, c'est pas comme le vélo seul, c'est une vraie aventure ... !!!  ;o)
 
Pour se faire il n'y a qu'une solution, bien nager, rouler fort et essayer de faire une bonne CàP derrière ....
 
La course :
 
550 partants sur la plage du lac du Moutchic, ça faisait du monde … !! On était 10 du club dont Marie C en seule représentante féminine.
Nat’ en 2 boucles avec sortie à l’australienne, le problème du lac c’est qu’il y a peu de fond sur 50m donc un peu de course et de « dolphin » obligatoire en entrée et sortie à chaque tour. L’eau est bonne, je ne sais pas combien mais entre 18 et 20° je pense.
 
Je suis avec Giaco sur la plage, ça rigole mais un brin stressé quand même ....Dès le départ je pars au cul des cadors et comme prévu je me fais distancer mais je suis devant le gros de la troupe. Donc du coup je pose ma nage, ça frotte un peu mais pas de baston. Je m’applique sur la traj’ y’a un peu de courant, du vent et un clapot de face. Dès la première bouée je sors des pieds et je nage en solo, en tirant bien droit sur la 2ème puis sur l’arche de sortie. Je m’applique à bien finir le geste, pas de jambe, le cardio plutôt bas, je ne cherche pas à aller vite mais à m’appliquer. Fin du premier tour, je me relève pour finir en marchant les 30 derniers mètres, je regarde un peu ceux qui repartent devant moi, y’a pas trop de monde, impec’.
2ème boucle bien nagée, plus rapide que la 1ère, pareil, sans « envoyer », juste en nageant « propre ». Je sors en un peu plus de 33’ pour 2000 m à ma montre. Bon, c’est là où j’ai merdé avec la montre (lol), donc j’ai pas vraiment le suivi Garmin prévu …. Pas au point le Nono !! hahaha
 
Transition correcte sans plus, en 36’ et des brouettes je suis sur le bike, 126ème après T1, donc pas trop mal vu le nombre au départ.
 
Direct sur le bike en position aéro, je tourne un peu les jambes sur 2 bornes avant d’envoyer la bracasse. C’est tout plat, y’a un peu de vent, on fait une dizaine de bornes avant de prendre une route forestière avec un vent ¾ arrière. Pendant 20 bornes je ne fais que doubler, à part 3 mecs vraiment au dessus du lot. Je double Thierry "the fish" vers le 15ème et puis je rattrape un peu plus loin un moignon de groupe (3-4 mecs) dans une petite bosse. Je me rends compte que j’ai 3 mecs au cul et bim, ça n’a pas loupé, personne n’arrive à faire la différence, ça reste un peu en paquet. Je me colle derrière à 10m et j’attends. Bon, ça roule fort, on est au dessus de 40 en permanence donc je ne m’affole pas. Et qu’est-ce que je vois devant à 100m un autre petit groupe qu’on rattrape. A ce moment là un arbitre arrive, il reste à côté de moi, je lui montre le plan devant et je lui dis de cartonner tout de suite sinon on va se regrouper avec ceux de devant et ça va être compliqué. Il attend, observe, ne cartonne pas et nous double pour se mettre au cul de ceux devant. Du coup, ça temporise dans le groupe et j’en profite pour sortir et rentrer tout seul sur le groupe devant. Je recause à l’arbitre et pendant ce temps les autres nous reprennent et on se retrouve à 15 !!! Grrr, ça m’énerve, je ne peux pas doubler, donc j’attends et je reste derrière le groupe qui épaissit tous les kilomètres. Je croise Pette peu avant le demi tour, là je me dis que je suis bien parti !! Demi tour, et on repart vent dans la gueule.
 
Peu de temps après, je croise mon Giaco avec une autre courgette à côté de lui que je n'aurai pas le temps de reconnaître (Walter en fait). Merde, putain il a bien nagé le bougre et il n'est pas loin derrière, va pas falloir mollir mon Nono, ou sinon il va te bouffer tout cru sur la CàP !!
 
Comme le triathlon pour moi c’est un effort individuel, je laisse le groupe devant à 20m et je prends le vent …. Et le groupe se barre, petit à petit. Je ferai le retour en solo, reprenant de temps à autre quelques mecs et me faisant doubler aussi quelques rares fois. Le compteur reste haut malgré le vent. J’ai pas le chrono du vélo à l’instant T mais je sais que je suis dans les prévisions (2h10).
 
Je pose le bike, mets des chaussettes par prudence et zou, faut courir….. Merde, je suis sec, j’ai trop envoyé sur le vélo, ça va être super dur … !! Temps vélo 2h08’28 (je ne sais pas si la T2 est incluse). En voyant le classement après je suis un peu dég, y’a plein de mecs en 2h03 ou 2h04 qui étaient dans le groupe que j’ai laissé filer, j’aurai dû essayer de suivre à 10m, j’aurai profité quand même de l’aspiration sans prendre de carton … trop bon, trop con !! M’enfin je sais maintenant ce que je vaux en solo sur un parcours vélo assez plat. Enfin, il n’était pas tout plat, mais quand même très roulant. Ceci dit la "penalty box" est pleine, au moins, ça aura cartonné pas mal ...5 min de prison !!
 
Bref, faut courir. Je suis 2ème du club à ce moment, loin derrière Pette, mais je sais que ça va être dur de ne pas me faire bouffer par les courgettes derrière moi parce que je sais qu'il y a des bons coureurs à pied....
 
Premier tour avec les moyens du bord, à 11,5 à l’heure. Le début du parcours passe par la plage, y’a du sable, puis un passage montée descente casse patte, un bord de lac pas roulant avec de l’herbe, du sable etc ..bref, 2 bornes où je suis tanké !! Le reste c’est de la piste cyclable donc ça va mais j’ai plus rien dans le moteur. En plus j’ai le bide qui gargouille, je pète tous les 100 m (vie ma vie de sportif.... bah oui, ça arrive !!! lol) et j’ai les pieds qui me brûlent. Bref, c’est dans la tête que ça se passe !
 
Fin du premier tour, je croise Jacques et Gérald, je sais qu’ils vont me reprendre avant la fin. Je vois mon objectif "ultime" de 4h30 filer devant moi au fur et à mesure que mon allure baisse et que je me fais doubler … Dur dur. Tout au mental !! On s'encourage entre "verts", Pette, Marie, Damien, Jacques, Gérald, bref, tous ceux que je croise.
 
Daniel m'enrhume à la fin du 2ème tour... !! Sacré Daniel, une machine sur les longues distances, et le pire, c'est qu'il a l'air frais comme un gardon .. !!
 
Début du 3ème et dernier tour, Gérald me double, puis Jacques qui me claque la fesse un kilomètre plus loin, c'est mérité. Sacré Jacques, pour son premier triathlon il m'épate !! Gérald aussi, quelle foulée !! Encouragement de Damien qui est dans le dur, pas facile l'apprentissage du long, la douleur c'est pas que dans la tête !! ;o)
 
De mon côté, je finis sans envie, au radar, rincé !!
 
Fin de l’aventure en 4h41. 185ème sur 472 classés. J’aurai aimé faire dans les 130-150 premiers mais pour ça, faut savoir courir …. 1h57 sur le semi, c’est à chier !!
 
Bon, je devrais être content, je voulais faire entre 4h30 et 4h45, donc objectif atteint mais vu mon début de course, je suis déçu. Ceci dit, je finis dépouillé, j'ai mal partout donc pas de regret à avoir. La prochaine fois faudra que je me raisonne un peu plus sur le bike, faire 4-5 min de plus et voir si j’arrive à courir « nettement » mieux …. Ou pas … Mais tant que je n’aurai pas essayé je ne saurai pas !!!
 
Allez les autres, à votre tour !!
 
 

Rechercher