Le site du Triathlon de Villenave d'Ornon

Triathlon L IslandMan - La Ciotat par David N

Triathlon L IslandMan - La Ciotat – 20/05/2018

Cette épreuve est de retour après 7 ans d’absence. Elle avait la particularité (d’où son nom) de faire partir la natation de l’île verte, une ligne droite de 3000 m pour rejoindre une des plages de La Ciotat. L’île verte, se situant dans la zone protégée du parc national des Calanques, nécessitait une autorisation qui a été refusée à l’organisation. 15 jours avant l’épreuve, nous avons été informés du nouveau tracé natation, toujours 3000 m le long des plages avec une sortie à l’australienne.

 

Dimanche matin, le soleil est présent et nous sommes 406 sur la ligne de départ. 7h59 au côté de Nathalie Simon et hop 8h00 c’est parti. L’eau est à 18°, translucide, je vois quelques poissons, c’est plutôt chouette ! Bon, il faut garder le cap car il y a un peu de courant. Première sortie de l’eau à 1400 m pour basculer d’une plage à l’autre et replonger pour 1600 m. J’arrive à la dernière bouée et plus que 500 m, mais 40 m avant celle-ci, je ressens une crampe au mollet droit. Je m’arrête de suite, je bois un peu d’eau de mer et je distingue un bateau. Je me dirige vers lui (même nage que le chef dans la 7ème compagnie) et je demande de l’eau. On me lance une bouteille et je repars pour passer cette bouée et terminer les 500 deniers mètres avec une jambe. Je continue à me faire doubler avec un seul objectif : rejoindre la plage. Je me suis mis à l’extérieur du groupe pour que personne ne touche mon pied car je ressens la contracture. J’ai le temps mais j’évite de réfléchir à la suite et me dis qu’il faut que je me refasse sur le vélo. Enfin, j’y arrive, je sors de l’eau en marchant (mince alors, j’aime tellement courir quand je sors de l’eau !). Dans le parc à vélo, je bois une demi-gourde, me change et c’est parti pour une nouvelle épreuve.

 

Après un départ le long de la plage, on attaque tout de suite par 10 km de montée en direction de Ceyreste afin de grimper au sommet du Col du Grand Caunet (un pourcentage moyen de 4,42 % et une portion maximale de 10 %). J’évite de me mettre en danseuse et m’hydrate beaucoup durant cette montée. Une fois au sommet, il me reste une demi-gourde pour rejoindre le ravitaillement qui se trouve à 20 km, un long plateau légèrement vallonné et bien roulant avant de descendre sur le village de Signe. 30 km, ouf, je fais le plein et repars avec 2 gourdes pleines pour me lancer en direction de Méounes lès Montrieux par la vallée du Gapeau pour remonter ensuite au village et effectuer une boucle avant d’être sur le retour en sens inverse. Le retour est surprenant, ça grimpe pas mal sur une route qui ressemble plus à un chemin durant quelques kilomètres. Lors du passage à Signe, je refais le plein d’une gourde pour rejoindre le parc à vélo. Je suis prudent dans la descente du col du grand Caunet (quelques virages dangereux), cela passe bien. Le parcours est exigeant, un joli cadre se mérite toujours.

Transition 2, et c’est parti pour 4 boucles de 5 km le long des plages et une petite côte de 150 m à chaque tour. Il fait chaud, les 10 premiers km passent bien et les 10 derniers seront plus difficiles, avec un arrêt pipi qui s’éternise (5 gourdes…). 20 km, c’était parfait, pas un de plus :o)

Au final, 5h37 de sport. Je suis heureux d’avoir pu terminer cette épreuve et satisfait de ma gestion de course ! 

Les news !!

Rechercher